Nos idées

pour Bruxelles

MR Bruxelles, première force d’opposition et première force de proposition politique à Bruxelles

Le MR Bruxelles rassemble 14 députés au Parlement bruxellois, 3 députés au Parlement fédéral mais également 2 Bourgmestres, 15 échevins et 104 conseillers communaux à travers les 19 communes de la capitale.

#BruxellesAttend 

#BruxellesAttend 

#BruxellesAttend 

Bruxelles attend

Le Bruxellois et la Bruxelloise sont talentueux, innovants, créatifs, tolérants et naturels.

Et si le Bruxellois regorge de toutes ces qualités et bien d’autres, il est aussi PATIENT 

Peut-être trop ? D’accord en accord de gouvernement, le Bruxellois continue d’attendre que les politiques mises en œuvre déploient enfin leurs effets.

Nous avons comparé pour vous les trois derniers accords de majorité dans un tableau disponible sur le site www.bruxellesattend.be.  Ce tableau reprend, thème par thème, les engagements pris par les Gouvernements Picqué-Vervoort I, Vervoort II et tout récemment par Vervoort III.  Sur les grands enjeux en matière de mobilité, d’environnement, d’emploi, de logement, d’urbanisme, d’économie, des projets déjà annoncés  en 2009 et/ou 2014 figurent à nouveau dans l’accord 2019 – 2024.

Aujourd’hui, l’ambition à elle seule ne suffit plus. Ce sont les résultats qui doivent primer.

Au bout de quinze ans d’une même stratégie, le Gouvernement bruxellois nous propose les mêmes recettes sans se poser une question essentielle : est-ce que cela fonctionne ?

#WeAreBrussels 

#WeAreBrussels 

#WeAreBrussels 

We Are Brussels

Nous l’avons déjà souligné, le Bruxellois et la Bruxelloise sont talentueux, créatifs, innovants, tolérants, naturels et bien d’autres choses encore.

Les citoyens bruxellois sont la clé de lancement d’un mouvement positif et innovant pour la ville. Notre objectif ? Vous rencontrer pour mieux vous représenter, toutes et tous, dans toute la diversité qui caractérise Bruxelles et pouvoir répondre activement à vos problématiques. Encourager l’innovation et les initiatives citoyennes qui sont au cœur de la dynamique que nous souhaitons pour notre capitale.

Ces innovations ne viendront pas d’un État, d’un gouvernement ou d’une intercommunale mais bien de vous, et de la liberté que vous aurez à développer vos projets pour un monde meilleur, plus juste, plus solidaire et plus durable.

Vous portez un projet ? Contactez-nous !

Le Mouvement Réformateur

Le projet libéral est fondé sur le respect. Respect des choix de vie, respect mutuel des cultures, respect des lois, respect des droits et devoirs de chacune et de chacun, respect de l’environnement. Respect aussi des personnes qui vivent, travaillent, aiment, et ont toutes des rêves à réaliser.

Le Mouvement Réformateur propose, avec la ferveur de son plein engagement pour l’avenir, de construire la confiance et de choisir résolument une société basée sur des valeurs fortes, ouverte sur les autres, sur le monde et sur l’avenir.

Un tel projet de société, pluraliste et moderne, garantit le respect des droits humains, dans l’égalité entre les femmes et les hommes. Il assure la solidarité entre les citoyens et entre les générations en garantissant le financement de la sécurité sociale, en pérennisant un système de pensions respectueux de la dignité humaine, tout en prenant des mesures de préservation de l’environnement et des ressources naturelles.

Le Mouvement Réformateur promeut ces valeurs par un fédéralisme d’union au sein d’une Belgique fédérale, Etat-membre fondateur et acteur majeur de l’Union Européenne.

Ces valeurs humaines et éthiques sont à vocation universelle. Elles inspirent la politique étrangère et d’aide au développement que nous voulons inscrire au cœur de la mondialisation. Un monde ouvert sur la liberté représente une extraordinaire puissance d’émancipation des femmes et des hommes à l’échelle de la planète.

Nos ambitions pour la lutte contre la pauvreté à Bruxelles :

  • Miser sur les AIS (Agence Immobilière Sociale) pour contrer la lenteur de la construction de logements sociaux
  • Aider les parents en incitant fiscalement les entreprises à la création de crèches
  • Offrir un supplément d’allocations familiales dès le premier enfant aux femmes cheffes de familles monoparentales
  • Lancer un plan Malines 2.0 pour les quartiers dits difficiles : créer des écoles de devoirs, des centres de formation, aménager qualitativement l’espace public et augmenter la sécurité

Nos ambitions pour la mobilité à Bruxelles :

  • Une vision claire sur les investissements à 5 et 10 ans pour anticiper et accompagner le changement
  • Un doublement de la capacité de stationnement sécurisé des vélos
  • Faire de Bruxelles une ville pilote à la pointe pour les projets de véhicules autonomes
  • Mettre en place un parc automobile plus partagé, plus propre et plus connecté
  • Créer un abonnement qui concilie les transports en commun et les autres solutions de mobilité comme la voiture partagée ou le vélo électrique
  • Utiliser le budget mobilité pour soutenir l’accès au logement

Nos ambitions pour l’environnement à Bruxelles :

  • Créer un guichet unique à la rénovation
  • Créer une communauté d’énergie renouvelable
  • Favoriser la création des « pocket parcs », ces minis-espaces verts en pleine ville qui s’implantent sur des friches
  • Dynamiser l’économie circulaire
  • En finir avec la saleté à Bruxelles

Nos ambitions pour l’éducation et la formation à Bruxelles :

  • Faire de Bruxelles une « capitale de la connaissance »
  • Supprimer le décret inscription
  • S’assurer que l’éducation soit au service de la mixité sociale
  • Ouvrir des nouveaux centres de formation en alternance
  • Rémunérer les formations pour le métiers en pénurie
  • Mettre en place un grand plan de rénovation des écoles
  • Implémenter des écoles bilingues dans toutes les communes
  • Aider Bruxelles à devenir un plus grand écosystème entrepreneurial

Nos ambitions pour le développement urbain à Bruxelles :

  • Créer un conseil de réaménagent pour inclure réellement les habitants touchés par les nouvelles constructions
  • S’assurer du retour et de la conservation de la classe moyenne à Bruxelles
  • Favoriser le développement des logements durables et de qualité à la place des grandes bétonisation
  • Augmenter la mixité sociale pour débloquer l’ascenseur social