Gaëtan Van Goidsenhoven (chef de groupe MR COCOF) : « Le Gouvernement bruxellois doit absolument se réveiller et anticiper l’hiver pour éviter le risque de concomitance de la COVID-19 avec d’autres maladies infectieuses, dont la grippe saisonnière »

Dans le contexte de résurgence de la COVID-19 en Région bruxelloise, la grippe saisonnière pourrait avoir comme conséquence un afflux de patient dans les hôpitaux, qui occuperaient les lits disponibles pour les cas de COVID. Pour la santé publique, il s’agit donc d’éviter que la transmission d’autres virus ou de bactéries ne viennent compliquer la situation au sein des institutions de santé.

« De manière ahurissante, le Gouvernement bruxellois manque à nouveau d’anticipation ! Alors que nous sommes à nouveau dans un contexte difficile, nous n’avons pas encore entendu la moindre communication régionale au sujet de l’importance cruciale de la vaccination ! Nous ne pouvons pourtant pas nous permettre d’attendre qu’une vague de contamination de la grippe vienne davantage surcharger les hôpitaux », fustige Gaëtan Van Goidsenhoven.

Or, la couverture vaccinale pour la grippe saisonnière reste trop faible, cette maladie causant plus de trois mille décès par an dans notre pays. C’est la raison pour laquelle le député libéral a interpellé à ce sujet Barbara Trachte, la Ministre-Présidente COCOF en charge de la Promotion de la Santé à Bruxelles

« L’importance de la vaccination contre la grippe et contre d’autres maladies infectieuses pour les personnes à risque doit être une priorité pour les autorités bruxelloises, explique le chef de groupe MR COCOF Gaëtan Van Goidsenhoven. Outre qu’elle pourrait désengorger les établissements de santé, la vaccination pourrait aussi réduire le nombre de tests réalisés pour savoir si une personne est atteinte du coronavirus, alors qu’elle est en réalité contaminée par la grippe. Un effet positif pourrait donc être ressenti par les laboratoires, qui doivent analyser des milliers d’échantillons par jour ».

Le député libéral considère que cette question est d’autant plus importante que le mouvement des « anti-vaccins » a repris de la vigueur ces derniers mois, en particulier sur les réseaux sociaux.

Manque d’anticipation des conséquences de la grippe hivernale dans le contexte de la COVID-19 à Bruxelles : le MR demande que les autorités régionales lancent de toute urgence une campagne massive pour la vaccination contre les maladies infectieuses

« Une enquête récente du magazine Knack estime qu’un Belge sur cinq ne souhaiterait pas utiliser le vaccin contre la COVID-19 s’il devenait disponible, explique-t-il. La quête d’un vaccin est souvent interprétée par ces personnes comme une manœuvre des grands laboratoires pharmaceutiques pour maximiser leurs profits. Sur les réseaux sociaux, l’activité des militants contre la vaccination, également appelés les « antivax », a pris une ampleur telle que ces derniers constituent manifestement aujourd’hui une frange consistante de la population. Les autorités bruxelloises ne peuvent plus rester muettes ! ».

Pour cette raison, Gaëtan Van Goidsenhoven demande que les différentes autorités régionales anticipent en établissant une campagne de vaccination massive, à destination des secteurs économiques, sociaux et associatifs bruxellois ainsi que des personnes âgées les plus vulnérables.

X