Ce mercredi matin, les député.e.s ont mis à l’agenda de la commission environnement au Parlement bruxellois une proposition de résolution visant à maximiser la collecte sélective des emballages en aluminium (opercules, papiers d’aluminium, bouchons à vis, etc.) via le système PMC. Cette proposition, déposée par les députées MR, Viviane Teitelbaum et Aurélie Czekalski,  rendra d’une part le geste de tri plus facile pour les Bruxellois.es et permettra, d’autre part, de recycler énormément de déchets qui sont pour l’heure, incinérés.

Une collecte rapide de tous les types d’aluminium et plus de tri

Ce texte suggère l’élaboration d’un plan d’implémentation rapide de collecte de tous les types d’aluminium au moyen du sac bleu (PMC) existant. De nouvelles règles de tri sont entrées en vigueur en ce mois de janvier : dorénavant, tous les emballages en plastique (pots en plastiques, raviers, barquettes, films et sacs) devront être jetés, comme les autres plastiques, dans le même sac devenu P+MC. Le MR propose de pouvoir y inclure également les emballages en aluminium (capsules de café, emballages de chocolat, barquettes de lasagnes, etc.) à des fins de recyclage.

Recycler davantage les métaux

Pour le MR, une société respectueuse de l’environnement et des générations futures, c’est avant tout une société qui tend à ne plus polluer et qui recycle ses déchets. Face au changement climatique et aux enjeux environnementaux et afin de réduire les émissions de CO2, il convient d’encourager le recyclage d’un maximum de matériaux dont les métaux. Nous plaidons, d’ailleurs en parallèle, pour une réforme de la collecte des déchets ainsi que de l’Agence Bruxelles-Propreté. Les audits pointent qu’il y a un manque total de vision par rapport à la stratégie d’entreprise et cela doit changer en profondeur.

Viviane Teitelbaum, députée bruxelloise et conseillère communale à Ixelles, qui interroge régulièrement le Gouvernement bruxellois concernant la collecte sélective des emballages, explique: « Cette proposition de résolution vise à encourager le développement du tri en Région bruxelloise afin que le métal puisse aussi entrer dans le processus d’économie circulaire de la même manière que le plastique. Étant donné que des solutions de recyclage existent pour l’aluminium, il est proposé, dans un premier temps d’étendre l’ouverture du sac bleu aux petits métaux. L’objectif à court terme est d’optimiser les installations techniques dans les centres de tri en vue de permettre le recyclage de tous les emballages métalliques, même de petite taille.Parallèlement, nous demandons aussi au Gouvernement de choisir rapidement une solution de recyclage adaptée parmi les nombreuses possibilités existantes en Belgique et en Europe. »

Aurélie Czekalski, députée bruxelloise et conseillère communale à Uccle: « Il convient également de rappeler qu’un déchet recyclé n’est plus un déchet mais devient une ressource. Le développement d’une économie circulaire, plus durable, aura des effets économiques, sociaux et environnementaux positifs pour notre pays. Son développement permettra de réaliser des économies, de générer de l’activité économique et des emplois tout en réduisant l’impact environnemental. Ce modèle peut d’ailleurs constituer une source de réduction des coûts, notamment en ce qui concerne l’approvisionnement en matière première et la gestion des déchets».

« Nous espérons que notre texte sera pris en considération à sa juste valeur et voté par la commission ! Et qu’il ne s’agira pas d’un simple débat majorité contre opposition. Les Bruxelloises et les Bruxellois méritent mieux. », concluent les deux députées libérales.

X