Chères Riveraines, Chers Riverains,

Ecolo, Défi et le PS veulent détruire une large partie de cette splendide zone à la haute richesse biologique. Ils veulent transformer ce dernier poumon vert en béton gris.

Juste à côté de chez nous

Ce projet s’étend sur 50 terrains de foot, et comprend 1.200 logements pour 4.4400 habitants, une gare RER, 13.000 m2 de bureaux, une zone industrielle de 9 hectares etc etc.

Jusqu’à la fin de l’an dernier, nous avons été des milliers à répondre à une vaste enquête publique dont les résultats seront publiés sous peu. Ensemble, nous rejetons massivement ce projet pour les raisons suivantes :

  • C’est un joyau écologique sur lequel se trouvent pas moins de 1.100 espèces différentes. Il s’agit d’un des derniers espaces naturels sauvages de la Région. Souhaite-t-on vraiment détruire 90 % de sa surface et le bétonner ?
  • Ce projet pose de multiples questions concernant l’impact sur les quartiers avoisinants. La densification du site amènera son lot de solides problèmes de mobilité, d’embouteillages et de parking.
  • Le Gouvernement Vervoort, dans sa déclaration de politique générale 2022, au travers de Perspective.brussels prévoit la réhabilitation d’anciens bureaux en logements pour absorber le besoin et éviter la construction de nouveaux immeubles.
  • Le Plan Energie Climat 2030 de la RBC s’engage à “Planifier et rendre opérationnels les pôles de développement prioritaires (PAD) […] dans le respect des objectifs climatiques”(page 60). Dans cette logique, la neutralité carbone en 2050, il est indispensable de concentrer les efforts sur le bâti existant (rénovation et réhabilitation).
  • Le PAD Josaphat, basé sur des prévisions démographiques de 10.000 nouveaux habitants/an en RBC. Le Bureau Fédéral du Plan annonce des perspectives démographiques 2018-2070 de 3600 nouveaux habitants/an. Les besoins de logement sont surestimés et doivent donc être revus à la baisse.

Défendre la nature et la biodiversité

Aux côtés des associations, collectifs et comités de quartiers, aux côtés d’autres amis qui se mobilisent aussi contre la bétonnisation du Chant des Cailles ou des Dames Blanches, le Mouvement Réformateur demande à la Région et à la Commune de revoir le programme de construction. Il faut tenir compte de la nécessité de créer du logement abordable & qualitatif, mais aussi de la fin du boom démographique et du maintien d’une réserve naturelle. Des solutions alternatives existent, il faut les analyser.

C’est grâce à votre forte mobilisation que la Région et la Commune ont été forcées de revoir leur copie. C’est grâce à votre forte mobilisation que les autorités se rendront compte que la population veut vraiment une autre Ville.

Ensemble, continuons le combat. Chaque voix compte !

X