David Leisterh s’est exprimé au sujet du métro 3, dont la construction a été suspendue par Beliris.

Cette semaine, nous apprenions que le projet de la nouvelle ligne de métro à Bruxelles, le fameux “métro 3”, avait été mis en suspens en raison de surcoûts importants. La faisabilité du dossier est remise en cause.

Pour David Leisterh, chef du groupe MR au parlement bruxellois invité de Matin Première sur la RTBF ce mercredi, il est hors de question d’abandonner le projet. “Ce n’est pas une option”, dénonce-t-il. “A Bruxelles, c’est le seul projet structurant”. D’après lui, le Mouvement réformateur serait le dernier parti à soutenir cette nouvelle ligne de métro.

”C’est assez scandaleux quand on voit que certains disent ‘Il n’y a plus de sous’. Ce n’est que l’aveu de l’incompétence du gouvernement bruxellois”, critique-t-il encore. Pour David Leisterh, il faut assumer ce dossier. “C’est dans les crises qu’on reconnaît les vrais gestionnaires de projets. Il y a, bien entendu, des manières de financier ces excès budgétaires”, avance-t-il.

X